Ostéopathie
Ostéopathie
Posturologie
Formation
Adresse cabinet
Association pro
Liens Ostéo-Posturo
Sites amis
Sites amis bis
Qu'est-ce que l'Ostéopathie ?
Le Dr Andrew Taylor Still (1828-1917), un américain, est le fondateur de l'Ostéopathie. Face à ses propres doutes et insuffisances dans son approche allopathique, il chercha d'autres voies...
L'Ostéopathie est une médecine mécaniste qui traite par la main les dysfonctions de la micromobilité des tissus du corps pouvant entrainer des troubles fonctionnels et donc une perturbation de l'état de santé.
Elle analyse les phénomènes pathologiques et en détermine les causes.
Elle cherche l'origine des douleurs et une fois le diagnostic ostéopathique opéré, elle agit par chirurgie non-instrumentale, autrement dit, par manipulations.
Ordinairement, le corps fonctionne bien, c'est-à-dire qu'il vit selon sa logique propre. Lorsque surgit un problème qui se manifeste par une douleur ou une gêne, l'Ostéopathe cherche à établir une relation de cause à effet entre le dysfonctionnement constaté et l'origine du mal.
C'est seulement une fois qu'il a opéré son diagnostic, grâce à une parfaite connaissance de l'anatomie et de la physiologie du corps humain, que l'Ostéopathe peut agir, par des méthodes traditionnelles et éprouvées qui remontent à la nuit des temps. Par son mode d'action hérité des techniques ancestrales du reboutement, l'Ostéopathe ne se borne pas à masquer les symptômes, mais vise à éliminer les causes de la maladie, seul moyen de la faire disparaitre.
L'Ostéopathie est une pratique naturelle, aussi douce que saine, qui permet de soigner le corps humain sans médicaments, sans drogue, sans infiltrations, sans piqûres. Elle répond à une logique universelle: on retrouve les mêmes gestes de réduction, les mêmes techniques de manipulations chez les anciens grecs, les égyptiens ou les chinois, dans les sociétés évoluées comme chez les peuplades primitives. L'héritage de la tradition du reboutement, la pertinence de l'analyse des phénomènes pathologiques, le savoir-faire et la précision du geste manipulatif font de l'Ostéopathie une médecine originale et d'avenir.
INDICATIONS ET CONTRE-INDICATIONS :
L'Ostéopathie est une médecine fonctionnelle, c'est-à-dire qu'elle ne soigne ni les traumatismes (fractures), ni les maladies organiques (cancer, sclérose en plaques, psoriasis, polyarthrites, ulcères à l'estomac, etc...), ni les maladies infectieuses.
Toutefois, dans les maladies organiques mineures, lorsque l'organe est peu atteint, elle est très utile. Si les lésions sont profondes, l'Ostéopathie n'a pas de traitement spécifique des organes atteints, mais elle peut aider le malade en agissant sur certains symptômes et en renforçant le terrain.
La majorité des patients consultent pour des tendinites, des problèmes de dos ou articulaires (Ostéopathie structurelle ou ostéo-articulaire). L'Ostéopathie propose des traitements efficaces au niveau de la sphère crânienne (maux de tête, occlusions dentaires), les séquelles de traumatismes (notamment après un accident de voiture), les troubles respiratoires, les problèmes génito-urinaires et gynécologiques (cystites, prostatite, stérilité, compression pelvienne, énurésie), les troubles digestifs (colites, troubles hépatiques), circulatoires (hémorroides, palpitations, jambes lourdes).
L'Ostéopathie est utile dans les troubles nerveux et psychosomatiques (stress, insomnies, spasmophilie, état dépressif) et ne doit pas être négligée dans toute perturbation émotionnelle.
L'Ostéopathie peut également soulager certains désordres digestifs (Ostéopathie viscérale).
Chez les enfants, l'Ostéopathie est particulièrement indiquée pour les otites, sinusites, rhinopharyngites, mais aussi en complément de l'Orthodontie (notamment lors de la pose d'un appareil dentaire), de l'Orthophonie chez les enfants dyslexiques ou hyperactifs.
Chez la femme enceinte, l'Ostéopathie est efficace pour réduire les petits troubles mécaniques dus à l'hyperlordose (lombalgies, sciatalgies, cruralgies) et peut lever d'éventuels obstacles mécaniques de la région pelvienne (Bassin-Sacrum-Coccyx), ce qui facilitera l'accouchement par voie basse (préparation à l'accouchement).
Une consultation chez l'Ostéopathe pour le nourisson s'avère importante à fortiori si l'accouchement a été long (> 12 H chez la primipare) ou au contraire rapide, ou encore provoqué, s'il y a eu utilisation de ventouse, forceps, et dans tous les cas d'accouchements dystociques ou même après une césarienne. En présence de certains troubles fonctionnels tels que régurgitations fréquentes (après avoir essayé le Motilium et le Gaviscon, avoir changé X fois de lait, être passé au lait de Soja et s'être entendu dire par son pédiatre que ça allait passer dans quelques mois s'agissant d'une petite imaturité du cardia, quelle consolation... A moins que l'Ostéopathe ne voit là une conséquence de l'irritation du nerf pneumogastrique, qu'il pourra éliminer en travaillant sur la charnière occipito-atloidienne, entre le crâne et la 1ère vertèbre cervicale), nervosité, pleurs incessants, l'Ostéopathe peut être d'un grand secours, en travaillant sur le crâne de votre bébé (Ostéopathie crânienne), il vérifie le bon état d'équilibre des différentes pièces osseuses composant ce puzzle (Pour rappel, les os du crâne de bébé sont séparés les uns des autres par des espaces membraneux non encore ossifiés qui laissent une liberté de mouvement lors de la naissance, mais qui peuvent se fixer dans de mauvaise positions suite aux contraintes mécaniques liées à l'accouchement et outre un aspect inesthétique mettre en tension les fascias). Les fontanelles permettant donc une bonne malléabilité, l'Ostéopathe peut ainsi intervenir par des techniques douces pour réharmoniser le crâne de bébé (travail sur la symétrie, ce qui peut éviter par exemple un futur strabisme, mais également les pathologies ORL de l'enfant en devenir ou même de futurs désordres de l'occlusion dentaire, c'est-à-dire un mauvais contact entre les dents). Les plagiocéphalies postérieures positionnelles (déformation de l'occiput, c'est-à-dire de l'arrière du crâne qui devient plat d'un côté) sont également l'une des bonne indications de l'Ostéopathie pédiatrique, de même que les torticolis du nourisson qui sont d'ailleurs parfois liés.
Chez la personne âgée, l'Ostéopathie peut soulager certains maux liés à l'arthrose et limiter l'ankylose.
Chez le sportif, suite à des traumatismes ou microtraumatismes répétés, mais également en vue de l'optimisation des résultats, là encore, l'Ostéopathie a un rôle à jouer.
Enfin, l'Ostéopathie est utile chez les personnes handicapées physiques ou mentales. Elle ne s'attaque pas au handicap lui-même, mais elle peut réduire les difficultés mécaniques qui en résultent (problèmes articulaires, respiratoires ou digestifs par exemple) et avoir une influence positive sur le système nerveux.
De très nets progrès dans le développement psychomoteur sont constatés chez les enfants soignés régulièrement en Ostéopathie.
L'Ostéopathie a très peu de contre-indications, mais elle n'intervient pas après une fracture ou un traumatisme crânien récent, ni dans les maladies en phase aiguë.
POSTURA
13/05/03